Le Mont Blanc

 

Chamonix et le Mont Blanc

 

La suite est à lire dans notre magazine

 Pas surprenant que Chamonix fut choisi pour les premiers jeux olympiques d’hiver de 1924. Chamonix était un sérieux centre d’alpinisme et reconnue comme l’une des meilleures stations de ski de niveau supérieur.

De plus, tout droit derrière la ville, jaillit le MONT BLANC. Le point culminant d’un massif des Alpes situé à la frontière entre l’Italie, la Suisse et la France.

Il est classé patrimoine mondiale de l’UNESCO car le Massif du Mont Blanc étend son manteau de neige, de rocs et de glace sur près de 300 kilomètres carrés avec une altitude officielle de 4807 mètres, c’est le « toit de l’Europe ».

 

 Grâce à son très grand nombre de voies d’accès, il a joué un rôle de premier plan dans l’histoire de l’alpinisme et malgré les légendes hostiles dès le XVIIIième siècle, la montagne devient un objet de conquête. Ce fut par une forte récompense promise au premier homme qui atteindrait le sommet que la première ascension eut lieu le 8 août 1786. Le médecin Gabriel-Michel Paccard, 29 ans et le chasseur savoyard Jacques Balmat, 24 ans, réussirent cet exploit pour l’époque.

Dès lors, on ne cessera de gravir ce dôme enneigé pour y planter quelques drapeaux ou immortaliser par des photographies ou des films ces vues époustouflantes.

 

Je veux gravir le mont blanc

Grâce à la compagnie des guides de Chamonix, vous pourrez lire la suite dans notre magazine ....vous pourrez accéder au plus près de ce mont mythique mais l’été, vous ne serez pas seul, on compte 200 à 300 départs par jour. Sachez que le camping est interdit et une nuit en refuge sans repas vous en coûtera 60 euros. Attention tout de même,  les conditions météorologiques changent très rapidement (neige, brouillard) et deviennent très dangereuses et parfois il vous faudra attendre plusieurs jours pour obtenir  un créneau météorologique favorable et repartir. En effet, au sommet, la vitesse du vent peut atteindre 150 km/h et à partir de 3 700 m environ toutes les précipitations se font sous forme de neige.

Pour de simples ballades, téléphérique et train à crémaillère circulent tous les jours de l’année et idéale notamment pour faire le tour du Mont Blanc.

Les meilleurs périodes pour découvrir cette vallée blanche sont pour l’hiver de janvier à mars et pour les randonneurs de l’été de juillet à septembre.

Dates, anecdotes et exploits d’anthologie

Le 14 juillet 1808, la chamoniarde Marie Paradis est la première femme au sommet du mont Blanc.

Le 11 février 1914, Agénor Parmelin est le premier aviateur à survoler le massif

1924. Chamonix accueille les premiers Jeux Olympiques d’hiver avec 16 pays et 300 sportifs.

En février1929, Marguette Bouvier et son guide Armand Charlet effectuent la première descente à skis par – 40°.

1932. Première radio-diffusion depuis le sommet du Mont Blanc par Roger Frison Roche qui deviendra plus tard un très grand alpiniste.

1955. Premier atterrissage au sommet d’un hélicoptère (un Bell 47 G) par Jean Moine.

23 juin 1960. L’aviateur Henri Giraud pose son avion au sommet sur une piste d’à peine 30 mètres de long .

16 juillet 1965. Le général de Gaulle et le président italien Giuseppe Saragat inaugurent le tunnel du Mont-Blanc. Long de 11,6 kilomètres, il relie alors la France à l’Italie.

24 janvier 1966. Un Boeing 707 de la compagnie Air India effectuant un trajet Bombay-New-York, s’abime sur le massif du Mont-Blanc. Aucun survivant parmi les 117 passagers. 16 ans auparavant Air India s’est écrasé au même endroit faisant 48 morts.

1973 Premier décollage en deltaplane depuis le sommet réalisé par Rudi Kishazy.

1986 Premier décollage en parapente de Roger Fillon.

1986 Tony Bernos est le premier homme à atterrir en parachute au sommet du Mont Blanc. Il entamera ensuite la première descente en surf des neiges….

En 2003, sept parapentistes français ont réalisé une première en se posant au sommet

Le 11 juillet 2013, le CatalaBurgada réalise l'ascension au départ de Chamonix en 3 h 30 min et 4 h 57 min 40 s aller-retour.