Le pourboire

 

Billet d’humeur

 

Le retour du pourboire ?

 

Pourquoi donne-t-on un pourboire au serveur du restaurant et pas au libraire ?

Dans la théorie ce qui compte, c'est la nature du service rendu. Il n'y a pourboire que lorsque l'espérance d'une gratification encourage le prestataire à fournir le meilleur.

Si la pratique du pourboire a régressé en France ces dernières années, c'est parce que les prestations de services se sont banalisées, au point de s'apparenter à des produits. Mais, crise oblige, chacun est à se démarquer à nouveau. Faut-il alors s'attendre à voir le pourboire revenir en force ?

 

Pratique du pourboire à l’étranger

Si, dans certains pays asiatiques comme le Japon ou à Singapour, le pourboire est inexistant et considéré comme une offense, aux USA, le pourboire est systématique car le service n’est jamais compris. Il convient donc de laisser entre 10 et 15 % selon la qualité du service. Il en est de même dans la plupart des pays d’Afrique où il est d’usage de donner un petit quelque chose dans les cafés et restaurants.

En Russie, la pratique est courante mais pas obligatoire ainsi que dans la plupart des pays européens où le pourboire est laissé à la discrétion du client selon le service rendu.

 

Et en France ?      la suite est à lire dans notre magazine

 En France, l’attribution d’un pourboire n’est pas obligatoire dans le sens où il n’est pas imposé par la loi. C’est un geste de gratitude car tous les prix s’entendent toutes taxes comprises (15 % environ du prix total). Mais la coutume au restaurant veut que nous laissions quand même 5 à 10 euros selon l’addition si on s’estime content.

Mais personnellement j’ai un oursin dans les poches quant à la terrasse d’un café un serveur me réclame de payer à peine servi. Imagine-t-il que je vais partir sans payer ?

 

La récompense aux services

Dans l’hôtellerie française, le pourboire est bienvenu si un service particulier qui ne faisait pas partie de sa tâche est donné et plus généralement quand le service est effectué avec le sourire et amabilité. Ainsi les grooms, femmes de chambre, bagagistes reçoivent régulièrement des pourboires et il s’agit d’un complément de salaire bien apprécié. Il est de bon ton de donner 5 € au bagagiste qui retire délicatement vos bagages du coffre de votre voiture et vous les amène à votre chambre sans grogner, un honorable pourboire au concierge qui vous a dégoté une bonne place à un spectacle qui apparaissait complet ainsi qu’un billet à la femme de chambre qui a respecté votre sommeil en évitant l’aspirateur dans le couloir de bon matin.

Au jeu des pourboires, les Français ont la palme du pingre mais nous ne sommes pas plus avares qu’un américain ! Nous avons simplement la tradition de vivre avec des services toutes taxes comprises, d’avoir l’habitude de payer la note en carte bleue et de toujours courir après la monnaie. Ceci explique aussi cela.

Le pourboire en France récompense la personne qui vous sert, c’est « un plus » et non une obligation. Et tous les prix affichés doivent être ceux à payer effectivement par le client (donc service inclus). Le français est donc libre, Môssieur.