Le plus vieux cinéma au monde

 

La renaissance

du plus vieux cinéma du monde

 

Face à la mer, sur ancien terrain vague mal fréquenté et servant de dépotoir, l’Eden Théatre fut construit en 1889 pour y produire des spectacles de toutes sortes : théâtre, guignols, cabaret mais aussi des matchs la boxe. Nous sommes en 1889, à La Ciotat près de Marseille que l’aventure cinématographique commence. Curieusement inspirés par les travaux de Thomas Edison, les frères Lumière se sont amuser à créer les premières animations d’images photographiques. Car pour Louis Lumière, ce qui est aujourd’hui devenu le septième art n’était qu’un aimable divertissement de société.

Naissance d’un lieu mythique la suite est lire dans notre magazine

La Ciotat a une situation géographique intéressante, sa baie encerclée de collines et tournée vers la mer, ses maisons et ses rues irrégulièrement construites offrent un parfum historique agréable à respirer. Ouvrière de naissance, cette ville est connu pour ses chantiers navals où l’on a mis a flots de magnifiques paquebots à vapeur. Pour distraire cette ville trépidante, des régates aux joutes sur l’eau, de jeux de boules « à la provençale » devenus pétanque ou il fallait jouer sans bouger avec les pieds « tanqués » (en provençal : fixer), La Ciotat est incontestablement un a toujours été un haut de distractions.

Pour le spectacle culturel, il y avait ce lieu mythique, l’Eden Théâtre. Un nombre incroyable de vedettes françaises de l’époque y ont faits leurs débuts : Michel Simon, Edith Piaf, Charles Aznavour ou bien encore Jean Gabin, Fernandel ou Yves Montant, bref tout une partie du gotha artistique de l’époque sont passés dans ce lieu devenu mythique. Mais son histoire a fait le tour du monde avec de simples images qui prenaient vies.

 

Les débuts du cinéma

Considérés comme les inventeurs du cinéma, les frères Lumière firent leurs premières expériences cinématographique en privé à leur domicile et ensuite à l’Eden Théatre en tant que spectacle collectif. Nous sommes en 1895, il y a 121 ans.

D’une petite boite rudimentaire dans laquelle défilait de simples rubans souples imprégnés d’une solution chimique dite émulsion photosensible, pas plus long que 15 à 16 m et 3 cm de large, les images défilaient à raison de 900 images à la minute, soit 15 à la seconde. Un travail colossal pour monter des films qui ne duraient pas plus d’une minute !

Les premiers films montés étaient comiques comme les plus célèbres « L’arroseur arrosé » ou « Le repas de bébé » d’à peine 38 secondes mais la projection la plus spectaculaire fut le film « L’arrivée d’un train en gare de La Ciotat » . Non habitué à ces images qui bougent , les spectateurs ont vraiment cru que la locomotive allait rentré dans la salle, il fut ressenti à l’époque comme un film d’horreur. Le septième art était né … 1023

 

Naissance d’un lieu d’innovation

Les années ont passé, les guerres, les crises économiques, le lieu périclita et ferma en raison d’insalubrités en 1995. Sous l’impulsion de passionnés du cinéma, d’artistes mais aussi de l’arrière petit fils de Louis Lumière, l’Eden Théâtre allait de nouveau s’éclairer. Après des années de travaux, l’Eden Théâtre a été reconstruit à l’identique, une façade flamboyante en ocre jaune pour l’extérieur et composé de fauteuils en velours rouges sur un sol en marbre noir avec des balcons arrondis aux moulures « à l’italienne » pour l’intérieur. En 2013, le lieu a enfin retrouvé la splendeur des fastes d’antan. 611

Si pour l’association Eden des Lumières, gardien de la mémoire de l’Eden Théâtre, il s’agit de faire renaître ce lieu historique, il n’est pas question de faire une salle de cinéma comme les autres. L’Eden Théâtre se veut un lien entre le cinéma d’hier et celui d’aujourd’hui.

Pour ce faire, la programmation du plus vieux cinéma du monde se concentre sur les films d’art et d’essai et met en valeur les films restaurés de grands classiques. Des séances avec les enfants sont organisées autour de goûters gourmands mais pour faire vivre ce lieu mythique du cinéma français, l’Eden Théâtre est devenu un lieu de rencontre ou chaque film est suivi d’un débat ou d’une rencontre animée par un acteur, un réalisateur ou un spécialiste donnant une dimension unique à chaque film.

Avec une technologie dernier cri (3D, hologrammes…) pour les scènes animées, l’Eden Théâtre se montre en avant-garde en misant sur les réseaux sociaux.

Un outil statistique, le cinégraphe, a même été développé pour mesurer en temps réel l’activité de 4 500 des 20 000 cinémas connectés dans le monde, Un fabuleux outil pour les professionnels pour connaitre les fréquentations en temps réels des salles de cinéma du monde entier. L’Eden Théâtre, berceau du septième art, a réussi sa renaissance en étant un lien extraordinaire entre le cinéma d’hier et celui d’aujourd’hui. 1345