Champagne, l'incarnation de la fête

 

Champagne, l’incarnation de la fête

 

Inutile pour les sommeliers et les directeurs des grands hôtels d’en faire l’apologie, le vin des rois se vend tout seul. Aucun vin ne parle autant à l’imaginaire dans l’esprit des gens que le champagne. C’est le symbole d’événements importants de la vie, il incarne le bonheur et la joie de vivre de la vie privée comme de la vie sociale et publique et comme le disait Winston Churchill “Le champagne est nécessaire en temps de défaite, et obligatoire en temps de victoire !”. Autrement dit, un compagnon de vie.

 

Un vin élevé comme une œuvre d’art

Par quelle alchimie mystérieuse, le champagne est devenu en un peu plus d’un siècle une star de réputation mondiale ? Sans doute, parce qu’il apparait comme une œuvre d’art lui-même et qu’il résulte de l’intelligence de l’homme.

De son origine maritime amenant un sous-sol crayeux unique en passant par un terroir qui ne connait pas la douceur du climat provençal ni du soleil bordelais, il est portant le vignoble le plus septentrional français. Le champenois a su choisir ses cépages pour être adéquats à la terre et à son climat et le différencier pour chacune des 4 régions que représente la Champagne. Schématiquement on retrouvera ainsi du Pinot Noir sur la Montagne de Reims et la Côte des Bar, du Pinot Meunier dans la Vallée de la Marne et du Chardonnay dans la Côte des Blancs. On commence à entrevoir une partie du secret champenois : un savant assemblage apportant équilibre et finesse au champagne. Le Pinot Noir qui donne de la charpente, du Chardonnay qui apporte de la fraîcheur et du Pinot Meunier qui transmet du fruité. N’oublions pas la champagnisation, cette opération qui consiste à rendre mousseux le vin tranquille par une seconde fermentation dans les bouteilles. Un processus qui requière expérience, savoir-faire et minutie est ce qui rend le champagne unique.

 

Un développement sans précédent

Grâce au sens de communication des champenois, le champagne s’est allié à tous les arts et leurs efforts commerciaux et publicitaires déployés par les négociants ont été stupéfiants. Que de voyages en prospection pour convaincre des pays aussi différents que la Russie, les Etats Unis, l’Allemagne ou la Grande Bretagne. Et les rois et tsars convaincus, tout le gotha des artistes peintres, écrivains au fils des époques ont suivi ce mouvement pour notifier leur rang social. Mais quels en étaient les habitudes de consommation ?

 

A table !

Longtemps relégué en demi-sec à l’instant des desserts, il se déguste maintenant à l’apéritif remplaçant le porto ou le pastis. Les amateurs déconseillent les mélanges avec le cassis, curaçao ou autre breuvage au risque de perdre la perception de l’essentiel de ses qualités, sa finesse. Car ce qui caractérise les vins de la Champagne est un ensemble de qualités que l’on ne retrouve dans aucun autre vin de France. On apprécie son élégance, sa fraîcheur, sa légèreté et laisse les papilles intactes pour la suite du repas. Si c’est la boisson idéale pour la mise en bouche, il accompagne parfaitement le repas car c’est un formidable exhausteur de goûts.

 

Principes généraux admis par tous les sommeliers

Si vous souhaitez un repas au champagne, les sommeliers que nous avons contactés nous conseillent les choix suivants :

Pour une entrée froide ou chaude ou un hors d’œuvre sans vinaigre, préférez un brut sans année avec un assemblage à dominante chardonnay.

Pour les poissons, viandes blanches, volailles et légume, choisissez un assemblage à dominante pinot noir.

Pour les viandes rouges et gibier, un rosé millésimé fera parfaitement l’affaire.

Pour les pâtisseries aux fruits rouges ou peu sucrées, un rosé fruité ou demi sec est idéale.

 

L’union fait la force

Qu'est-ce qui a fait d'un simple vin, cultivé dans une région fortement agricole, l'un des symboles les plus célèbres et les plus féériques d'aujourd'hui ? Comment le champagne a-t-il atteint un tel prestige pour devenir le symbole festif par excellence dans le monde entier ? Un terroir, un climat, un savoir-faire bien sûr mais aussi une stratégie marketing et commerciale osée et permanente pour créer un produit de luxe abordable. Nous ajouterons que si 90 % des vignes appartiennent aux vignerons, ce sont les négociants qui ont engendrés l’essor incroyable au vin de champagne. Leur union et leurs efforts constants pour défendre un patrimoine commun ont apporté la noblesse à leur produit et donner à la France une image raffinée. Un exemple à suivre.