Il fait beau et si on allait au cimetière

 

Il fait beau et si on allait cimetière !!!

 

 

Au 16 rue du repos dans le 20e arrondissement de Paris se trouve l'entrée d'un cimetière pas comme les autres. Avec plus de 2 millions de visiteurs chaque année, le cimetière du Père Lachaise est devenu un des lieux parisiens les plus visités au même titre que la Tour Eiffel ou les Galeries Lafayette. Pourtant lors de son ouverture en 1804, les parisiens rejetaient ce cimetière trop excentré à leur goût et il a fallu de longues années pour rendre cet endroit fréquentable et prendre une envergure internationale. En effet, pour avoir du succès, les responsables de l’époque ont eu l’idée originale ou la malice de délocaliser les tombes de certaines personnalités très en vue comme Molière et La Fontaine pour qu’aussitôt le Tout Paris achète des concessions et que le Père Lachaise devienne le cimetière des célébrités.

 

 

 

Mais qui était le Père Lachaise

 

Professeur de théologie, François d’Aix de La Chaize était un célèbre jésuite (1624-1709) réputé comme numismate et spécialiste des monnaies antiques. Confesseur du roi Louis XIV, il est installé sur le lieu actuel et sa résidence devient malgré lui un lieu où se jouent les intrigues de la Cour Royale. Son frère, le Comte de La Chaize, y donne régulièrement des fêtes. Un siècle plus tard, le lieu est revendu et acheté par l’Etat qui veut y construire un cimetière civil. Le nom officiel donné par les autorités de l’époque est le cimetière de l’est mais le peuple parisien popularise le nom de cimetière du Père Lachaise avec une nouvelle orthographe.

 

 

 

Personnalités enterrées au Père Lachaise

 

Avec ses 44 hectares et plus de 70 000 sépultures, le cimetière du Père Lachaise est aujourd’hui le cimetière le plus visité au monde. Nombreuses sont les personnalités à y être enterrées. Outre Molière et La Fontaine, la liste et longue comme les écrivains Victor Hugo, Balzac, Apollinaire ou Oscar Wilde, les hommes politiques comme le Baron Haussmann, Adolphe Thiers ou Félix Faure, les chanteurs, compositeurs et musiciens comme Edith Piaf, Yves Montand, Michel Petruccianni, Chopin, ou plus récemment le chanteur Bashung. Mais c’est la tombe de Jim Morrison, mort en 1971 qui est probablement la plus célèbre. Toujours jonchée de bouteilles de whisky, bougies ou d’objets divers personnels, cette tombe semble l'objet d'un véritable culte au point que les gardiens du Père Lachaise ont été obligés d'en installer des barrières de sécurité. Sans transition, se succèdent les tombes de résistants de la guerre comme Jean Baptiste Clément, l'auteur de la chanson Le Temps des Cerises et de figures communistes comme Jacques Duclos ou Marcel Thorez. Plus imposant le célèbre Mur des Fédérés où furent fusillés les communards en 1871 et dans le même secteur de nombreux monuments à la mémoire des morts des camps de concentration. Impossible de tout citer mais en arpentant les rues du cimetière vous n’aurez aucun mal à découvrir les tombes de célébrités de toutes époque comme Simone Signoret, Gilbert Bécaud, Marie Trintignant, Annie Girardot, Charles Christofle, René Lalique, Marcel Marceau, Richard Wallace.

 

 

 

Les anecdotes croustillantes du cimetière

 

En se promenant, le cimetière semble curieusement vivant notamment par le nombre de chats, nourris par une association, en train de courir ou de dormir entre les tombes et par l’affection de certaines personnes qui entretiennent et recouvrent les tombes de très nombreuses fleurs comme celle de Allan Kardec, fondateur de la philosophie spirite, ou bien de tickets de métro comme sur la tombe du chanteur Mano Solo ou bien encore de quelques pommes de terre sur celle de Antoine Parmentier, connu pour en avoir fait sa promotion. Des précautions ont dues être aussi prises par exemple avec la pose d’une plaque transparente sur la tombe d’Oscar Wilde qui s’abimait à cause de marques de rouge à lèvres laissées par des baisers de femmes. Reste aussi des mystères que personne ne sait élucidés comme la surprenante chaise de Mireille posé sur sa sépulture.

 

 

 

Il fait beau et si on allait au cimetière ?

 

Vallonné, planté de nombreux arbres, sillonné de rues pavées, le cimetière du Père Lachaise est une sorte de musée en plein air et un lieu de promenade particulièrement agréable, on s’y perd, on rencontre et discute avec n’importe qui pour retrouver son chemin ou pour se communiquer les bons plans de découvertes étonnantes. Tout se prête aux souvenirs historiques, aux chansons, poésies et de rêveries … Le cimetière est un lieu magique qui ne laisse pas indifférent, on sera surpris de la créativité de certaines sépultures ou mausolées, des émotions qui jaillissent de la tombe d’un enfant, de calme et de sérénité ou de quiétude comme certaines personnes se posant sur les bancs pour le simple plaisir de la lecture, le cimetière du Père Lachaise est indiscutablement une étape culturelle importante de la vie de la capitale et si vous voulez tout voir, il vous faudra plusieurs jours tant il y a à découvrir.

 

Conseils pour bien visiter le cimetière

 

Plusieurs solutions se présentent au visiteur occasionnel, soit se munir d’un plan (disponible gratuitement l’entrée) ou sur smartphone, partir à la découverte et se diriger avec d’autres visiteurs qui se plaisent à souligner telle ou telle sépulture, soit prendre les services d’un guide conférencier : renseignements au 01 40 71 75 60.