Les bouquinistes

 

Les bouquinistes

 

 

 

A Paris, loin des libraires traditionnels, il est une institution particulière qui fait la part belle à nos livres, ce sont nos chers bouquinistes installés sur les bords de Seine depuis plus de 3 siècles. Entre Notre Dame et le musée du Louvre, ils sont installés sur près de 4 kilomètres, c’est la plus grande librairie à ciel ouvert au monde, une bibliothèque exposée sur les 2 rives de la Seine. Les bouquinistes sont de véritables porte-drapeaux de la culture française accessibles à tous et à tous les prix et font briller l’héritage de nos auteurs. Souvent exercé par d’anciens libraires, ils sont là pour communiquer leur passion au public. Le touriste aime y flâner pour aller à la découverte d’incroyables richesses culturelles que cachent ces passionnés. Allons à leur découverte.

 

Un peu d’histoire

 

C’est au Pont Neuf construit sous l’ordre d’Henri IV que ce sont installés ces premiers marchands de livres. Longtemps considérés comme hors la loi pour vendre à la sauvette des ouvrages et pamphlets non autorisés par le roi, on leur donnait le nom de bouquiniste, venant de bouquin c’est-à-dire un livre de peu de valeur. Cette impertinence a fait leur renommée et avoir évidemment beaucoup de succès à la révolution française. Mais il a fallu attendre le 19éme siècle pour que la profession soit reconnue par l’état. Les bouquinistes qui ont bravés l’histoire sont classés aujourd’hui au patrimoine de l’Unesco.

 

Une profession fortement réglementée

 

Sur un stand de 8,60 m, comme chaque bouquiniste, Michel Chevalier, ancien cadre des vins et spiritueux, dispose de 4 grandes boites à la couleur dite « wagon », un vert atypique qu’il est impossible de falsifier. Il ne paie pas de loyer mais doit acheter ses boites, les entretenir et s’engager à travailler 4 jours au moins par semaine. Malgré un salaire minimum, ils sont aujourd’hui 218 bouquinistes à dévoiler leurs trésors avec chacun sa spécialité histoire, cinéma, BD, enfants, romans policiers, fiction. Ils sont devenus au fil du temps une véritable vitrine culturelle de la Seine et de Paris.

 

Des trésors bien cachés.

 

Les bouquinistes contribuent au rayonnement culturel de Paris avec 300 000 ouvrages sur environ 1000 boites ils attirent des milliers de touristes. Ici, les livres les plus anciens côtoient de superbes éditions avec parfois de pures merveilles. Il est vrai que nos grands auteurs ont laissé un patrimoine extraordinaire qui font la renommée de notre pays dans le monde entier. Merci à Jules Vernes, Victor Hugo, Emile Zola, Albert Camus, Georges Sand et bien d’autres de nous avoir laissé tant d’ouvrages et de nous faire encore rêver.

 

D’ailleurs certains ouvrages valent de l’or et lors de ventes aux enchères certains livres rares coûtent une fortune comme le recueil de poèmes « La légende des Siècles » dédicacé de Victor Hugo, vendu 80 000 € !!!

 

 

 

 

Des souvenirs et des cadeaux à offrir

 

De nos souvenirs d’enfance, le livre est souvent l’un des premiers biens culturels offerts et chacun d’entre nous garde en mémoire un livre en référence qui a marqué notre vie. Aussi, vous ne perdrez pas votre temps à flâner sur les quais de la Seine, à la recherche d’ouvrages rares où des plus vendus comme « Le Petit Prince où « L’étranger » d’Albert Camus. Les bouquinistes sont une institution unique au monde, ils exercent un métier insolite et mythique, l’un des plus anciens de Paris. Participant au charme des bords de Seine, ils ont une incomparable passion, une gouaille parisienne bien typique et leur vocation à vendre des livres anciens et d’occasion permettra à chacun de ramener un souvenir de Paris.