Noilly Prat

1813 - Noilly Prat

 

En 1813, Joseph Noilly et Claudius Prat s’installent à Marseillan, au bord de la Méditerranée pour créer le premier vermouth français. Son processus d’élaboration est unique au monde. Il est issu d’un assemblage de vins vieillis en fûts exposés à l’extérieur aux grés des vents pour rechercher obtenir un petit goût d’oxydation et d’un vieillissement d’une mistelle dans les chais. On y fait macérer ensuite des herbes et plantes telles que camomille d’Italie, coriandre de Bulgarie, écorce d’orange amère d’Espagne, noix de muscade d’Indonésie entre autres. Filtré et reposé, il était très à la mode au XIXe siècle. Aujourd’hui, le Noilly-Prat sert surtout en cuisine pour confectionner des sauces accompagnant des coquilles saint Jacques ou ris de veau mais les saveurs de cet apéritif avec un glaçon et un zeste de citron sont à redécouvrir.