C'est l'heure de l'apéro ?

 

C’est l‘heure de l’apéro !!!

 

 

Prendre l’apéro: un savoir vivre à la française.

 

En France, l’apéritif, familièrement appelé apéro, est un moment de convivialité qui fait partie intégrante du patrimoine alimentaire français. Cette tradition ou la condition est de boire son verre d’apéritif après avoir trinqué est un moment de détente et de liberté dans la vie des français. Selon une récente étude du syndicat des apéritifs à croquer 81 % des Français voient l'apéro comme un acte de résistance positive, 89,5 % estiment qu'il soude dans une période incertaine et près de 70 % reconnaissent qu'il répond à un besoin fondamental pour eux. Ensuite, pour 84,4 %, il est même devenu une façon de résister ensemble à la morosité ambiance. C'est d'ailleurs peut-être pour cela que 89,3 % en organisent régulièrement et 40 %, le prennent deux fois par semaine au minimum. Avec de telles statistiques, vous comprendrez que prendre l’apéro en France est non seulement une tradition mais un rite ancré dans nos mœurs alimentaires et sociales.

 

Conseil de savoir vivre pour les non – initiés.

 

Au moyen-âge où l’on se méfiait de tout le monde, pour boire un verre avec son hôte, il fallait trinquer c’est-à-dire de cogner les deux récipients et de verser un peu du contenu de la timbale de son invité dans la sienne. Et réciproquement. Cette pratique permettait d’être rassurer de ne pas avoir à absorber un poison quelconque. Par la suite, cette tradition prit une forme symbolique et rituel consistant à frapper les verres en disant tchin, à ta santé ou encore à la tienne, un rappel du bruit de l’entre choc des deux verres.

 

On peut être facilement invité à l’apéro par des voisins ou des amis car toutes les occasions sont bonnes pour prendre l’apéro, un fait d’actualité, une victoire sportive, les histoires de cœur, des ragots, discussion autour de la politique et si vous vous laissez charmer par l’ambiance, c’est une excellente occasion de se faire des connaissances. Ici, le protocole est absent chacun se sert soi-même, c’est un moment intéressant quand il s’agit de découvrir quelqu’un : boire un verre (comme un café d’ailleurs) est potentiellement moins engageant et moins exposant pour bien des premières rencontres. Un apéritif ne dure pas trop longtemps, on déguste un verre ou deux, on grignote quelques amuses - bouches, des olives où des biscuits salés pour ne pas boire l’alcool avec un estomac vide et ensuite il est de bon ton de prendre congé sauf si l’ambiance devient festive et s’éternise et dans ce cas se transforme en une sorte de repas à la bonne franquette.

 

 

 

N’oubliez pas que l’alcool se consomme avec modération.

 

L’apéritif est une bulle de liberté dans laquelle le français se joue des obligations, des codes, pour rendre sans doute la vie plus légère. Aidé par la légère l’ivresse du premier verre alcoolisé, tout le monde parle à tout le monde et ne soyez pas offusqué si vous entendez parfois des discussions endiablées ou des blagues grivoises. Un état d’esprit bien français. L'identité culturelle française tient certaines traditions populaires et si l’en est une qui fait l'unanimité et qui persiste c’est bien celle de prendre l’apéritif. D’ailleurs, les étrangers nous l’envie, ils considèrent l’apéro comme un digne représentant du « savoir vivre à la française ».