pont national

 

Pont National

 

Nous sommes en 1852, Napoléon III demande au baron Haussmann de faire construire un pont dédié au développement rapide du chemin de fer et du trafic d’hippomobiles.

L’objectif principal est de relier les réseaux des compagnies de chemin de fer aboutissant à Paris et de faciliter le transport des troupes à l’intérieur du mur d’enceinte de Paris dites de Thiers c’est-à-dire des boulevards des Maréchaux qui définissait les contours de Paris.

 

Son tracé donne donc les limites de Paris et permet de relier les fortifications de part et d'autre du fleuve. Baptisé Napoléon III, le pont change de nom à la suite de la chute de l’Empire pour prendre celui plus consensuel de « National ».

 

Long de 188 mètres et large de 34,50 m, le pont National est construit en pierre avec cinq arches entre 1852 et 1853 et devient le premier pont de l’histoire française à mélanger trafic routier et ferroviaire.

C’est aussi le premier pont en amont, le plus à l’est de Paris.

Le pont National fut à plusieurs reprises modifié :

En 1944 pour élargir sa structure et plus tard en 2011 pour l’aménager pour la circulation du tramway et annexer une passerelle pour le passage des cyclistes et piétons.

 

Si le pont National facilité la circulation des usagers, il n’a pour le touriste aucun intérêt. En effet, la vue donne d’un côté sur les deux cheminées qui crachent une fumée blanchâtre issue d’une usine d’incinération de la commune d’Ivry sur Seine voisine d’un côté et de l’autre, des quais occupés par des entreprises du bâtiment. Pour finir, avec le nœud du boulevard périphérique parisien tout proche, la circulation automobile est particulièrement dense.

Suivez-nous maintenant !


Réseaux sociaux

Linkedin

Bureaux

 Noble Paris magazine 

 6 rue du Mont Cassin

 94480 Ablon sur seine, France

 Téléphone : 06 03 47 18 62

 nobleparismagazine@gmail.com