Le numérique et le papier, mettez vous à la page !

 Le numérique ne tuera pas le papier. Un clavier, un écran, internet, c’est pratique, simple et instantané. De ce point de vue, l'offre numérique comporte des avantages incontestables, en termes de permanence et d'immédiateté, à toute heure et en tout lieu. Mais le digital est intrusif, éphémère, on l’adore un instant puis on l’oublie l’instant d’après. Il n’a pas d’odeur, de texture et toutes les études montrent que les textes imprimés sont mieux retenus aux textes diffusés sur un écran. Le papier reste donc le pilier de la communication et ce, depuis des siècles (1455 précisément) et le papier reste en 2017 le média préféré des Français. Si le print et le digital sont totalement différents, ils sont complémentaires. Mélanger le numérique au print c’est allier une stratégie marketing multicanal profitable pour tout le monde. D’ailleurs , il est désormais possible d’insérer sur du print des QR codes à scanner avec un Smartphone pour rendre ce contenu visible numériquement. L’impression papier se réinvente chaque jour et continue de donner le plaisir de la lecture, du toucher et de l’invitation au partage, le print n’est donc pas mort.

L’esprit français par dix personnalités

 

 Jeanne D’arc (1412-1431)

Femme patriote

 

Dans un contexte de guerre de cent ans avec le royaume d’Angleterre, cette petite paysanne catholique fervente n’a que 13 ans quand elle entend des voix accompagnées de visions lui dictant d’aller voir le roi Charles VII et de se mêler aux conflits franco-anglais. Grâce à son charisme, elle galvanise les troupes et gagne de belles batailles. Malheureusement, elle se fait capturer et brûler vive par les anglais. Grâce à un procès en réhabilitation, cette damoiselle hors du commun est devenue une héroïne nationale, un modèle de confiance, de persévérance et de détermination pour le pays.

 

Rabelais  1494 - 1553

 L’épicurien

 

Dans un contexte de guerre de cent ans avec le royaume d’Angleterre, cette petite paysanne catholique fervente n’a que 13 ans quand elle entend des voix accompagnées de visions lui dictant d’aller voir le roi Charles VII et de se mêler aux conflits franco-anglais. Grâce à son charisme, elle galvanise les troupes et gagne de belles batailles. Malheureusement, elle se fait capturer et brûler vive par les anglais. Grâce à un procès en réhabilitation, cette damoiselle hors du commun est devenue une héroïne nationale, un modèle de confiance, de persévérance et de détermination pour le pays.

 

Montaigne  1533 - 1592

 Laïcité

 

Montaigne est le philosophe de référence française. Marqué par l’intolérance des guerres de religions de l’époque, il est le premier à mettre la nation au-dessus de la religion. Dans son chef d’œuvre « Les Essais » il s’éloigne des concepts de la pensée toute faite pour faire confiance à sa propre expérience de vie. Il préfère se concentrer sur le présent en acceptant l’idée de la mort, à donner de la raison aux choses essentielles, aimer la vie telle qu’elle est en appréciant l’instant. Il est le fondateur de l’introspection. Une locution sur l’amitié reste célèbre : « Parce que c’était lui, parce que c’était moi ». 

 

Louis XIV (1638 -1715)

 Noblesse royale

 

Le règne de Louis XIV durera 72 ans, homme du « Grand siècle », il a su créer un style d'architecture afin de magnifier sa gloire et son règne dans l’histoire des arts. On pense au mobilier qui restera comme le style du « classicisme français » mais  évidemment à la réfection du château de Versailles, du Louvre ou bien encore des Champs-Élysées. Il fait rayonner la France aussi dans toute l’Europe grâce à ses fêtes gigantesques. La noblesse devait montrer son élégance et sa prestance au milieu de festins qui donnaient l’occasion d’affirmer les traditions culinaires à la française. 

 Marivaux 1688 – 1763

Élégance et raffinement

 

Pierre Carlet de Chamblain de Marivaux est romancier et journaliste. Il marque l’histoire française avec la séduction amoureuse, son thème de prédilection. Plaidant pour l’égalité des sexes, on parlera de marivaudage quand il s’agira d’échanger avec des propos galants, spirituels et précieux. Il fréquente assidûment les salons parisiens ou l’élégance et le raffinement sont de mises. Il a écrit une quarantaine d’œuvres sur les thèmes de l’amour et tous ses émois dont «  Le jeu de l’amour et du hasard (1730), «  Le triomphe de l’amour »  (1732 ) et « Les fausses confidences  »  (1737).

Voltaire 1694 – 1778

Impertinences

 

Très tôt, François-Marie Arouet, dit Voltaire, philosophe et écrivain est incarcéré pour ses impertinences envers les  grands personnages de son époque. Avec «Zadig», une œuvre écrite en 1747 il y dénonce l’hypocrisie religieuse, l’intolérance des hommes et le despotisme des puissants. Plus tard, dans «Candide» il critique la monarchie et les brutalités militaires. Dans son «Traité sur l’intolérance», il prône la liberté de croire, penser, raisonner et de discuter. Esprit français de premier ordre, certaines de ses idées seront reprises dans la «Déclaration des droits de l’homme  et du citoyen». 

Napoléon Bonaparte 1769 - 1821

Génie modernisateur 

 

Avec un aéropage de gens compétents, Napoléon Bonaparte se montre un génial stratège. De toute les guerres qu’il a mené, il avait ce don de prendre de vitesse les parties adverses. C’est le Napoléon conquérant aux yeux du monde. Pour les français, il est le symbole de l’état car il en a créé une grande partie ses institutions civiles et administratives. Même si chaque époque regarde l’histoire à sa manière des décisions ont terni sa réputation avec le rétablissement de l’esclavage ou l’institution de la censure de la presse. A travers un destin exceptionnel, Napoléon reste un personnage mythique. 

Victor Hugo 1802 - 1885 

 Symbole républicain

 

Victor Hugo est l’écrivain français le plus connu au monde. D’une littérature de tous les genres : théâtre, roman, poésie, essai, discours, il possède un talent remarquable dans un beau style romantique que l’on retrouve dans son chef d’œuvre « Notre Dame de Paris ». Il fut aussi un homme politique visionnaire pour défendre l’action sociale, le prolétariat, la femme, l’enfant et la liberté de la presse.  Mais après le coup d’état de Napoléon Bonaparte, il s’exile pour écrire des œuvres vengeresses parmi lesquelles « Les misérables », « Légendes des siècles et l’Art d’être grand père (1877).

Charles de Gaulle 1890 – 1970

 La France libre

 

Rejetant l’Allemagne nazie, le général Charles de Gaulle incite le peuple français à résister. Alors que les allemands sont en train de perdre la guerre, il revient en France en héros. Élu président de la République, il mène des réformes importantes avec un état d’esprit du genre « ça passe ou ça casse ». Il donne le droit de vote aux femmes, créé la Sécurité Sociale avec accès aux soins et à la retraite. Plus tard, il fonde la Vème république. Jugé trop patriarcale et il doit démissionner en 1969 pour mourir l’année suivante. Aujourd’hui, il apparaît encore une référence dans la vie politique française.

Les grandes inventions françaises

1642

La première calculatrice

La Pascaline est l’ancêtre de la calculatrice. Les nombres affichables vont de 0 à 999. Lorsque l'on tourne une des roues dans le sens des aiguilles d'une montre, le nombre affiché sur la pascaline augmente, lorsque l'on tourne dans le sens contraire des aiguilles d'une montre, le nombre affiché diminue. Un bijou de technologie.


1679

Le premier autocuiseur

Denis Papin met au point une marmite en fer très épais pourvue d'une soupape de sécurité et d'un couvercle à pression bloqué par une traverse à vis. Il l'appelle Digesteur. On la désigne aussi sous le nom d’autocuiseur communément appelé « Cocotte-minute » (marque déposée, propriété de la société SEB).


 

1769

 

Le Fardier de CUGNOT   -  La première automobile 

Ce chariot autopropulsé par une chaudière à vapeur est considéré comme la première automobile au monde. Le Fardier de CUGNOT pouvait atteindre une vitesse de 4 kilomètres à l’heure pour une autonomie moyenne de 15 minutes. 


1795

La première boite de conserve

La boite de conserve a été inventée au début du XIXe siècle par le français Nicolas Appert pour les besoins de la marine et des armées. Elle est utilisée aujourd’hui dans le monde entier notamment dans l’industrie agroalimentaire. Elle permet la mise en conserve des aliments et les maintenir à une température ambiante. 


1795

 

Le premier crayon

Le terme crayon désigne l'instrument d'écriture constitué d'une mine dans une gaine de bois. Le chimiste français Nicolas-Jacques Conté mélangea du graphite moulu très fin avec de la poudre d'argile, en fine pâte qu'il compressa en mines, et après séchage les mit au four. En variant le temps de cuisson, la température, et la proportion argile/graphite il obtint des mines de diverses duretés. ». Le degré de dureté des mines de crayons est défini par l’échelle suivante :


1816

 

Le stéthoscope

Symbole de la médecine générale, le stéthoscope permet d’ausculter c’est-à-dire d’être à l'écoute des sons internes du corps. Lors d’une consultation auprès d’une patiente cardiaque, René Laënnec utilise roule un ensemble de feuilles dont il colle le bout contre la poitrine de sa patiente. Il constate que les sons de la respiration et des battements cardiaques sont plus nets et amplifiés.

 

 

 


1825

 

Invention de la photographie

Cette boite en bois de noyer est un assemblage de clous et dotée d’un objectif achromatique, de lentilles non collées, créé par Vincent Chevalier, ingénieur opticien pour Nicéphore Niépce inventeur de la photographie . Ses caractéristiques techniques sont une focale de 46 mm et un format d’image : 46 x 39 millimètres m. La face arrière est percée d’un trou destiné à vérifier la mise au point sur le dépoli. 

 


1830

 

La première machine à coudre

La machine à coudre, inventée au XIXe siècle par Barthélemy Thimonnier, révolutionna, en son temps, les métiers de la couture, du textile et de la mode. Elle permettait de coudre avec le point de chaînette à l’aide d’un crochet, à la manière des brodeurs. La «  couture mécanique était née ».


1861

 

Le vélocipède à pédale

Ancêtre de la bicyclette, le vélocipède à pédales été mis au point par Pierre Michaux et son fils. La roue avant plus grande que celle de derrière permettait d'avancer plus rapidement. Pour freiner, il était conseillé de pédaler en arrière pour réduire la vitesse et presque s’arrêter.


1875

La première raquette de tennis

C’est la société familiale Babolat, d’origine lyonnaise et amoureux des sports de raquettes qui se lance en 1875 dans la construction de raquette de tennis et de badminton. Dans un cadre en bois massif, les premiers cordages sont composés de boyau naturel. Aujourd’hui, les dernières innovations rendent la raquette intelligente avec une puce qui analyse les coups de son porteur.


1889

 

Le premier soutien gorge

Eugénie Sardon dite Herminie Cadolle, était une révolutionnaire, membre de l'Union des femmes pour la défense de Paris. C’est au cours de l’exposition universelle de 1889 à Paris qu’Herminie a l’idée de couper en deux le traditionnel corset féminin : le premier soutien-gorge est né . 

 


1895

 

Le premier film

La création du cinématographe ( appareil qui permet de filmer et de projeter ensuite un film sur un écran) par les frères Lumière a permis de diffuser un des premiers court-métrages « L'arrivée d'un train en gare de La Ciotat » à l’Eden, première salle de cinéma  au monde. 


1974

 

La première carte à puce

Cette carte en plastique dotée de circuits intégrés est due à Roland Moréno, génial inventeur autodidacte et atypique. A la fois mémoire de stockage et mémoire vive, cette petite carte a révolutionné notre quotidien avec de nombreuses applications très utiles. Elle fait partie des inventions  qui ont changé le monde. 




Réseaux sociaux

Linkedin

Bureaux

 Cocoricomedia 

 6 rue du Mont Cassin

 94480 Ablon sur seine, France

 Téléphone : 06 03 47 18 62

 

 cocoricomedia@gmail.com